Wake up your audience #2 : 4 chantiers de l’audience planning

Face au succès de la première édition Wake up your audience, jeudi 7 juin, au Delaville Café, la deuxième session a capté l’attention d’une quarantaine de personnes travaillant dans le social media. Ce rendez-vous accueillant a permis à Rémi Douine, Fondateur de The Metrics Factory, de partager les enjeux de l’audience planning.

 « Votre audience ne vaut que si elle est engagée »

Le pilotage de la qualité des audiences est intimement lié à la mesure de son engagement. C’est ce qui forge l’ADN de The Metrics Factory. Les réseaux sociaux, comme Facebook, sont devenus des médias sur lesquels les utilisateurs passent leur temps à consommer les contenus, et à s’engager dans l’expérience de marque. Le challenge pour les marques est aujourd’hui de tisser cet engagement.

Pour construire la notoriété et la préférence de la marque à l’heure du numérique, Rémi Douine a présenté 4 enjeux de l’audience planning :

Repenser l’achat

Le digital crée aujourd’hui les points de contact sur lesquels les gens peuvent passer jusqu’à 6 heures par jour. La médiatisation sur le social media propose quant à elle des choix multiples pour atteindre un objectif. Afin d’optimiser la notoriété ou la préférence d’une marque, il faut toujours penser avant tout à un élément primordial : toucher de bonnes audiences. Avec un public numérique de plus en plus actif, le nombre de personnes engagées est devenu plus important que le nombre de celles touchées. Il ne s’agit pas donc du fait de couvrir une cible la plus large possible, mais de toucher l’audience la plus pertinente. « Les réseaux sociaux ne me servent plus à réaliser un objectif mais me servent à travailler l’exposition sur ces éléments », résume Rémi Douine.

Repenser les audiences

« Faire de l’audience planning c’est comprendre l’ensemble des audiences activables pour les mettre au service de vos objectifs de communication »

Essayez de ne pas chercher sur la toile la ménagère de moins de 50 ans mais la personne qui vient d’interagir à un contenu. L’audience digitale a elle-même ses caractéristiques numériques. En fait, le digital a également établi un espace où les internautes peuvent se comporter de manière totalement libre. Il est possible d’identifier les audiences selon les segments aux différentes caractéristiques basées sur des socio-demo, des comportements, des intérêts et des usages. Et, il existe aujourd’hui des outils qui nous permettent de comprendre une audience via l’analyse de ces données.

Repenser le planning

Faire de l’audience planning, c’est construire un calendrier d’activation au regard d’une audience et d’un objectif. Ainsi, il n’est pas obligatoire de planifier une ligne éditoriale selon les dates ou de forcer les publications à se conformer à l’actualité. Il est indispensable d’accorder de l’importance de manière aussi sérieuse à la fixation d’une audience et d’un objectif derrière un post.

Repenser le pilotage

Pour le pilotage, il faut revenir à l’essentiel : est-ce que la cible a bien été couverte par la campagne et à quel niveau se situe la réception du message par cette cible ? Grâce à des KPIs de suivi, on pourra évaluer cette efficacité. « Mesurer la performance de l’audience planning, c’est s’assurer de la couverture sur cible et de la qualité de la réception ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *