Ligue 1 – Où sont les supportrices ?

Avec 29.3 Millions de Français intéressés par le football (source : Repucom), La Ligue 1 de Football est la compétition sportive la plus suivie en France. Facebook, la plateforme qui regroupe plus d’un français sur deux, se présente comme le plus grand stade du monde : on y discute football, on suit l’actualité de son club de cœur, on s’informe sur les résultats du championnat. Au-delà de ces chiffres, est-il possible de dresser un profil type du supporter de Football sur Facebook ? En 2014, la LFP a mené une étude concluant que le spectateur était très majoritairement masculin. Qu’en est-il sur Facebook? Les audiences sont elles aussi majoritairement masculines ? Combien y-a-t-il de supportrices de Ligue 1 sur Facebook ? Quel club regroupe le plus de supportrices ? Comment un club peut-il adapter sa communication pour ces supportrices ? Comment les inciter à venir au stade ?

Dans cette analyse, nous cherchons à identifier et quantifier les audiences féminines ayant un intérêt pour le football français.

Quel club de Ligue 1 compte le plus de supportrices sur Facebook ?

Pour cela, nous menons une approche pragmatique et quantitative basée sur l’analyse de données issues de Facebook Audience Insights, ainsi que des posts des pages Facebook des 20 clubs de Ligue 1.

1.   Quantification des supportrices de la Ligue 1

6 Millions d’utilisateurs Facebook ont manifesté un intérêt pour un club de Ligue 1 ces 28 derniers jours (décembre 2017). Sur ces 6 millions, 2.5M sont des femmes (42% du total).

Les clubs ayant l’audience la plus féminine en France sont l’OM, le Stade Malherbe de Caen et le FC Nantes. Avec 50%, l’Olympique de Marseille est le seul club à réaliser la parité : 1 supporter Facebook sur 2 est une femme.

        Données issues de Facebook Audience Insights

En volume, c’est l’Olympique de Marseille qui compte le plus de supportrices (1.5M), devant le PSG (700K) et l’Olympique Lyonnais (400K).

2.   Usage de Facebook et comportement

Les femmes supportrices de ligue 1 sont plus actives que la moyenne des utilisateurs de Facebook. En effet, elles s’abonnent à plus de pages, cliquent davantage sur des publicités, et commentent plus fréquemment des posts que la moyenne des utilisateurs de Facebook.

Les supportrices de Ligue 1 ont publié 19 commentaires en moyenne ces 30 derniers jours, contre 5 pour la moyenne des utilisateurs Facebook.

Les données de Facebook Audience Insights nous donnent un premier aperçu de l’engagement. Pour aller plus loin, nous avons mené une étude inédite sur les commentaires relatifs aux publications des différents clubs de Ligue 1 sur Facebook. 1.5 Millions de commentaires ont ainsi été collectés. Nous y appliquons un traitement propriétaire qui nous permet d’identifier le genre de chaque commentateur.

Le PSG et l’OM dominent ce classement en volume, alors que c’est l’EA Guingamp, l’Angers SCO et l’ASSE qui ont la plus grande part de commentatrices.

Analyse basée sur l’intégralité des commentaires relatifs aux publications des pages Facebook officielles des clubs de Ligue 1 sur 6 mois.

Basé sur l’intensité des commentaires postés sur les publications des clubs, on identifie 3 profils de supportrices :

–     Les ultras (qui ont commenté + de 12 posts)

–     Les occasionnelles (qui ont commenté entre 2 et 11 posts)

–     Les ponctuelles (qui ont commenté 1 seul post)

Cette typologie nous permet de dresser le portrait des commentatrices pour les deux clubs ayant généré le plus de commentaires en volume sur la période étudiée.

Alors que les commentatrices du PSG sont majoritairement ponctuelles, l’OM compte davantage d’ultras et d’occasionnelles. C’est d’ailleurs le club qui compte le plus d’ultras femmes (179).

Retrouvez notre étude complète sur les commentateurs de Ligue 1 ici

3.   Focus : Portrait des 1.5M supportrices marseillaises

D’un point de vue démographique, les supportrices marseillaises sont jeunes : 66% ont entre 18 et 34 ans. Afin d’en apprendre plus sur le profil de ces supportrices, nous identifions différents segments d’audiences. Ces segments permettront de mener des activations par la suite.

Les Engaged Shoppers :

450K supportrices marseillaises ont réalisé un comportement d’achat au sein de Facebook lors de la semaine passée, et sont donc considérées par la plateforme comme des acheteuses potentielles. Ces engaged shoppers sont majoritairement jeunes (62% de 18-34 ans) et résident en région PACA (33,3%, 150K).

En termes d’activité Facebook, elles se connectent majoritairement sur mobile, et sont plus enclins à cliquer sur une publicité que la moyenne, ainsi qu’à liker ou commenter un post Facebook.

Leur consommation médiatique se regroupe autour de médias régionaux (le Bonbon Marseille, La Provence, Marseille Faits Divers). On identifie le média Le Tarpin Biencomme différenciant pour ce segment et pertinent pour l’OM.

  • 1er segment d’audience : Femmes supportrices de l’OM, 18-34 ans, engaged shoppers, vivant à Marseille = 30K utilisatrices.

Les Soccer Mums

250K supportrices de l’Olympique de Marseille sont également mamans. Elles ont majoritairement entre 25 et 54 ans.

Si l’on décide de se concentrer sur les mères ayant un enfant de moins de 18 ans, la démographie se concentre sur les 25-44 ans.

En termes de comportement, elles sont très réactives à la publicité et plus à même de liker ou commenter un post Facebook.

Sans surprise, leur consommation médiatique se concentre sur des médias destinés aux mamans.

  • 2e segment d’audience : Femmes supportrices de l’OM, 25-44 ans, en France, mère d’au moins un enfant de moins de 18 ans = 50K utilisatrices.

Les parisiennes fans de l’OM.

En dehors de la région PACA, c’est bien la région parisienne qui regroupe le plus de supportrices de Marseille (200K en Ile-de-France). En se concentrant sur les parisiennes voyageant fréquemment, et en filtrant sur les 25-34 ans, on arrive à un total de 30K utilisatrices. Ces utilisatrices présentent un segment intéressant : bien qu’éloignées de Marseille, ces supportrices voyagent souvent, sont Fans de l’OM, et présentent un profil CSP+.

12% ont fait des études supérieures, (+126% vs moyenne). Source : Facebook Audience Insights

Elles travaillent dans le commerce, les médias et les administrations

Cette cible est avide de bons plans sorties et voyages :

  • 3e segment d’audience : Femmes 25-34 à Paris ayant un intérêt pour l’OM et voyageant fréquemment = 30K utilisatrices.

4.   De l’engagement à l’activation

Basé sur l’analyse précédente et les segments d’audience identifiés au préalable, un plan d’activation peut être imaginé.

Piste n°1 : de Facebook au Vélodrome il n’y a qu’un pas

L’OM affiche actuellement un taux de remplissage de son stade de 71% (source : LFP). Si les principaux freins à la venue au stade sont le confort et les conditions d’accueil (source : Repucom), les récents travaux effectués au Vélodrome sont un avantage. D’autre part, la vente de billets s’effectue aujourd’hui majoritairement en ligne (source : Repucom – LFP), faisant de Facebook un canal de vente potentiel.

Promotion des offres de la billetterie aux segments affinitaires identifiés :

– les Engaged shoppers : 30K utilisatrices

– les parisiennes : 30K utilisatrices.

Ciblage par Facebook Ads. Partenariat RP avec le média le Tarpin Bien

Piste n°2 : promouvoir la boutique de l’OM

Le merchandising et la vente de produits dérivés constituent une source de revenus non-négligeables pour l’Olympique de Marseille (source : DNCG). L’OM peut s’inspirer des pratiques des e-commerçants pour faire la promotion de ses produits dérivés au sein de Facebook en profitant des options de ciblage dont dispose la plateforme.

Mise en avant des produits de la boutique en ligne aux segments affinitaires identifiés :

– les Engaged shoppers : 30K utilisatrices

– les Soccer Mums : 50K utilisatrices

Ciblage par Facebook Ads. Mise en avant de la collection pour enfants aux Soccer Mums.

A retenir

  1. 6 Millions d’utilisateurs Facebook ont manifesté un intérêt pour un club de Ligue 1 ces 28 derniers jours. Sur ces 6 millions, 2.5M sont des femmes (42% du total).
  2. Les clubs ayant l’audience la plus féminine en France sont l’OM, le Stade Malherbe de Caen et le FC Nantes.
  3. Les supportrices de Ligue 1 constituent une cible intéressante qui interagissent davantage avec le contenu (clics sur des publicités, likes, comments de posts) que la moyenne des utilisateurs Facebook.
  4. On identifie 3 profils de supportrices de l’OM : les Soccer Mums, les Engaged Shoppers, et les parisiennes. Ces cibles peuvent être activées par le club via des campagnes ciblées sur Facebook.

Pour aller plus loin

Vous pouvez consulter notre étude sur les commentateurs de la Ligue 1 ici

Etude réalisée par Erwan Le Nagard avec le support technique de Sami El Hilali

A propos de The Metrics Factory

The Metrics Factory est une agence conseil en marketing digital. Spécialisée dans l’analyse de la social data, elle accompagne des annonceurs du CAC40 dans leurs problématiques d’analyse et d’engagement d’audiences via le digital en fournissant audits, stratégies, et reportings.

« Notre conviction : Votre audience ne vaut que si elle est engagée »

Pour plus d’informations : qg@themetricsfactory.com

Article réalisé avec le support de Jérémy Danulot pour l’analyse Facebook Audience Insights et Jean-Jacques Gauguier pour la rédaction.

Quentin Gressien
Quentin est Directeur Conseil au sein de The Metrics Factory. Il est responsable d’une équipe de 4 consultants et d’un portefeuille d’annonceurs grand compte. Gestion client, supervision projet et inputs stratégiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *